Dissertation critique (La)

Comment la rédiger, la corriger et en améliorer le style

  • Auteur(s) : Serge Bergeron
  • Pages : 156
  • ISBN : 978-2-89443-184-9
  • ISBN10 : 2-89443-184-8
Format Prix Quantité
Livre 34,95 $


Encouragez et développez l’autocorrection chez vos étudiants
Depuis la réforme de l’enseignement collégial entreprise au milieu des années 90, les ouvrages méthodologiques sur la dissertation critique se sont multipliés. Cependant, aucun ne porte proprement sur l’amélioration de la langue ou la qualité de l’expression.

La dissertation critique. Comment la rédiger, la corriger et en améliorer le style comble cette lacune et met l’accent sur la nécessité de prendre le temps d’examiner, de comprendre et d’appliquer les conseils du professeur, atteignant ainsi un des objectifs de réforme : l’autocorrection.

Aidez vos étudiants à apprendre de leurs erreurs
Conçu à partir des principales erreurs observées chez les étudiants dans le cadre de la dissertation critique, l’ouvrage adopte une approche pédagogique fondée sur la présentation de tableaux, ce qui permet de repérer facilement les erreurs courantes ainsi que la correction ou l’amélioration à y apporter.

Rendez votre correction plus efficace
Trois types de correction (générale, détaillée et référencée) sont proposés en fin d’ouvrage ; à chacune est joint un exemple. Quel que soit le type retenu, une telle façon de faire procure à l’étudiant l’avantage de mieux comprendre les conseils du professeur et de vaincre plus rapidement ses difficultés. Elle évite également au correcteur la tâche fastidieuse de sans cesse retranscrire les mêmes recommandations.



  • Suggestions

1948, c’est l’année du Refus global, l’année de la révolte éclatante. Cependant, ce titre provocateur, s’il appelle la modernité, est aussi un piège puisqu’il ne laisse apparaître qu’une part de la détermination des signataires. Car ces derniers écrivent aussi : "Au refus global nous opposons la responsabilité entière." Dénoncer la société sclérosée, certes, mais aussi en assumer l’héritage, par la contestation même et en se tournant vers l’avenir. Cet engagement des signataires du Refus global, les essayistes québécois vont le tenir. De 1948 à nos jours, ils n’ont cessé de se tourner vers le réel pour en explorer toutes les dimensions. Au cri de Desbiens répond la voix tranquille de Dumont ; à la méditation de Morency se joint la réflexion de Vadeboncœur ; la révolte de Godin se prolonge dans l’ironie de Ferron et de Pedneault. Chacun à leur façon, ils s’engagent dans notre présent. Ainsi, de la génération de Cité libre à celle de Parti Pris, de la voix d’une conscience collective à la voix singulière, du politique au poétique, les essayistes québécois parcourent tous les possibles de l’essai. Du Refus global à la responsabilité entière propose un portrait global et signifiant de l’essai québécois depuis 1948. Y sont repris quelque 30 textes d’auteurs marquants de notre littérature, regroupés selon leur problématique et leur approche du genre. En outre, chaque chapitre permet de mieux comprendre certaines caractéristiques de l’essai. Au terme de son parcours, le lecteur aura eu l’occasion de faire plus qu’un survol de notre littérature essayistique contemporaine; il aura rencontré des auteurs - incontournables ou moins connus -, des textes solides et parfois désarçonnants; il aura analysé, réfléchi, comparé, réfléchi encore; il aura appris à mieux connaître une époque pas si lointaine et son propre présent. Pourquoi cet ouvrage est-il pertinent ? C’est à partir de 30 œuvres, dont 15 textes complets d’auteurs importants de notre littérature contemporaine, que l’étudiant est mis en contact avec la pensée et le style des plus grands essayistes québécois. Il se voit ainsi placé sur un itinéraire de lecture où, de Ferron à Vadeboncœur, du frère Untel à Jacques Brault, ses connaissances et sa compréhension du texte littéraire se verront élargies. D’autre part, l’ouvrage permet au professeur de trouver dans un seul recueil des textes intéressants, lisibles, de tons et de facture variés, qui s’opposent et se répondent à la fois de façon à interpeller le lecteur et à justifier sa réflexion. De plus, l’œuvre des auteurs retenus ne s’étant pas limitée à l’essai, il devient facile d’explorer un peu plus loin, de partir à la découverte de l’imaginaire de ces mêmes auteurs par la fréquentation d’autres textes de genres différents, ouvrant ainsi des avenues et des perspectives pédagogiques fort stimulantes.

Détails

Cette nouvelle édition du cahier d’exercices de la Boite à outils fait peau neuve. Entièrement renouvelé, le cahier suit maintenant un plan distinct de celui de la grammaire et adopte, dans chaque partie, une approche synthétique des principaux aspects de la langue à maitriser. Divisé en cinq parties, il propose de nouveaux textes littéraires percutants de même que des exercices gradués, plus nombreux et plus variés, accompagnés de pistes théoriques pour aider les élèves à mieux réussir. Chaque partie ouvre avec les rubriques «Parcours» et «Objectifs» qui donnent à l’élève une vue d’ensemble des apprentissages proposés. Quant à la rubrique «Que sais-je ?», elle lui permet de vérifier ses connaissances et de mieux saisir la pertinence des exercices. De plus, chaque partie se termine par une section «Synthèse» dans laquelle l’élève aura, entre autres, à corriger des textes d’élèves fictifs. En travaillant avec cette nouvelle édition du cahier d’exercices de la Boite à outils, l’élève pourra acquérir une plus grande confiance en sa capacité d’apprentissage et rédiger des textes dont il ou elle pourra apprécier la qualité... et la beauté!

Détails

Plus qu’une simple anthologie de la littérature québécoise, cet ouvrage porte un regard neuf sur notre littérature nationale. On y trouve un choix judicieux d’auteurs et d’oeuvres littéraires qui donne accès à la connaissance et à la compréhension de la société québécoise, de son cheminement, de ses valeurs, de ses problématiques ainsi qu’une sélection d’extraits par thème qui met l’accent sur la confrontation des écrivains avec leur milieu, sur leur quête d’identité et sur les utopies dans notre société et dans le monde. Axée sur le contenu et sur le sens, cette anthologie favorise une relecture de textes du passé et une présentation de textes actuels qui tiennent compte de leur évolution et de la réalité du XXIe siècle. En plus d’un choix pertinent d’écrits de femmes, d’écrits populaires et de chansons qui permettent de découvrir les différentes facettes de notre littérature, l’ouvrage propose deux rubriques originales («Art et littérature» et «Écriture littéraire») ainsi qu’une iconographie riche et commentée d’artistes d’ici et d’ailleurs qui souligne la valeur signifiante des oeuvres littéraires.

Détails

Trahison, violence, abus de pouvoir, Ubu roi présente toutes les composantes d’une grande tragédie. Pourtant, c’est une farce qu’Alfred Jarry offre au spectateur, une parodie magistrale et grotesque de l’avidité humaine et des maux qu’elle entraîne. Son personnage, l’odieux Père Ubu, secondé par la tout aussi mesquine Mère Ubu, ne recule devant aucun excès pour satisfaire son insatiable appétit de pouvoir, de phynance et d’andouilles. La naïveté d’enfant cruel de cet archétype du despote fait basculer l’action du côté du rire plutôt que de l’horreur. Œuvre d’avant-garde, Ubu roi n’a rien perdu de sa modernité. C’est qu’aucune convention n’échappe à l’irrévérence de Jarry : il parodie les auteurs classiques, remet en question les fondements du théâtre et de la littérature, et réinvente même la langue. Un iconoclaste-né !

Détails