Œuvres poétiques choisies (Arthur Rimbaud)

Format Prix Quantité
Livre 12,95 $


Quand, à 21 ans, en 1875, Arthur Rimbaud renonce à la littérature pour une vie aventureuse, il a déjà terminé une œuvre qui marquera de façon indélébile l'histoire littéraire. Qui est ce génie précoce ? Un adolescent prodigieusement doué, un poète révolutionnaire qui crée, entre 15 et 20 ans, une œuvre unique, reconnue comme le fondement même de la modernité.

Il s'imposait donc de présenter sa poésie aux cégépiens québécois à travers un choix de textes extraits de Cahier de Douai, Poésies, Vers nouveaux, Une Saison en enfer et Illuminations.

Nous proposons ici une démarche analytique active et progressive qui initiera l'élève à la découverte et à la compréhension de l'univers rimbaldien.



  • Suggestions

Libérez-vous des anthologies ! Pratique de la littérature est le premier manuel des études littéraires à paraître pour les cours communs de littérature. Il n’est ni une anthologie de fragments de textes, ni un procédurier tatillon de compétences. Il propose plutôt un ensemble de moyens clairs et simples d’interroger un texte littéraire pour lui faire révéler formes et sens, et une démarche claire et souple pour rédiger analyses littéraires et dissertations. Restez maîtres de vos choix littéraires ! Pratique de la littérature vous permettra de mettre au programme les ouvrages littéraires de votre choix et de mener, avec vos étudiants, en toute liberté et sans mauvaise conscience à l’égard des nécessaires notions et procédures, les analyses et les études de votre choix. La preuve que l’épreuve n’en est pas une !Pratique de la littérature rendra l’étudiant autonome à l’égard de ses cours et de l’épreuve uniforme de français (EUF). L’auteur, professeur d’expérience et superviseur de correction à l’EUF, propose, au dernier chapitre, une démarche en sept étapes applicable le jour de l’EUF.

Détails

Conflits de générations, impuissance et désespoir de jeunes amoureux incompris, sentiments de révolte face à un père obsédé par l'argent : voici quelques enjeux de L'Avare. Molière a bâti ici une comédie dans laquelle s'illustrent différents « caractères » : l'ingénue (Mariane), le fils prodigue (Cléante), l'honnête homme (Anselme), le valet rusé et indispensable (La Flèche), l'entremetteuse (Frosine), l'homme à tout faire (Maître Jacques), etc. Toutefois, c'est le personnage d'Harpagon — vieillard acariâtre, rétrograde, égoïste, méchant — qui domine la pièce : son avarice, poussée jusqu'au délire, empoisonne les relations humaines et contamine ses proches en les poussant à mettre au jour des aspects peu sympathiques de leur personnalité. Et le talent de Molière fera de toute cette noirceur une comédie drôle et enlevée où les bons triompheront du méchant !

Détails

L’ouvrage présente un projet de lecture du roman. Il en propose une analyse des principales composantes : épisodes, intrigue, voix narratives et points de vue, personnages, temps, espace, thèmes. on y trouvera également une étude d’extraits de romans, une exploration de l’écriture grâce à des canevas de rédaction, une synthèse des relations entre les différentes composantes du roman et un guide de lecture.

Détails