Les Contemplations - Livres II et IV (Victor Hugo)

  • Auteur(s) : Yolaine Tremblay
  • Pages : 168
  • ISBN : 978-2-89443-215-0
  • ISBN10 : 2-89443-215-1
Format Prix Quantité
Livre 12,95 $


Les Contemplations seront ma grande pyramide, déclarait Victor Hugo. L’histoire lui a donné raison. Dans cette poésie limpide et forte se trouve l’essentiel de la parole hugolienne: dire l’amour, la souffrance, dire la beauté des oiseaux et du monde, dire le cri de l’homme devant l’injustice et la mort. Au cœur de toute expérience humaine !

Reproduits intégralement, L’Âme en fleur et Pauca meæ, Livres II et IV des Contemplations, montrent à quel point la poésie de Hugo peut être actuelle. En accompagnement, l’approche proposée à l’élève permet de toucher le cœur du texte.



  • Suggestions

Conflits de générations, impuissance et désespoir de jeunes amoureux incompris, sentiments de révolte face à un père obsédé par l'argent : voici quelques enjeux de L'Avare. Molière a bâti ici une comédie dans laquelle s'illustrent différents « caractères » : l'ingénue (Mariane), le fils prodigue (Cléante), l'honnête homme (Anselme), le valet rusé et indispensable (La Flèche), l'entremetteuse (Frosine), l'homme à tout faire (Maître Jacques), etc. Toutefois, c'est le personnage d'Harpagon — vieillard acariâtre, rétrograde, égoïste, méchant — qui domine la pièce : son avarice, poussée jusqu'au délire, empoisonne les relations humaines et contamine ses proches en les poussant à mettre au jour des aspects peu sympathiques de leur personnalité. Et le talent de Molière fera de toute cette noirceur une comédie drôle et enlevée où les bons triompheront du méchant !

Détails

On ne badine pas avec l’amour. C’est dit comme un proverbe, une sentence même. Depuis 1834, ces mots de Musset évoquent le jeu de l’amour qui tourne au drame. Voici une comédie bien moins légère qu’il n’y paraît! Une magistrale leçon, puisée dans l’expérience de l’auteur et dans celle de la génération romantique, la sienne. Ceux qui ont un jour pensé que l’amour n’est que jeu seront détrompés. On ne joue pas avec les sentiments! Camille et Perdican ont voulu «badiner» : leur orgueil les a rendus aveugles à eux-mêmes et aux autres. Que devient l’amour qui a perdu l’occasion d’aimer vraiment ? On ne badine pas avec l’amour témoigne de la complexité de l’âme humaine. Grâce à un de ses plus fins observateurs : Alfred de Musset.

Détails

Cette nouvelle édition du cahier d’exercices de la Boite à outils fait peau neuve. Entièrement renouvelé, le cahier suit maintenant un plan distinct de celui de la grammaire et adopte, dans chaque partie, une approche synthétique des principaux aspects de la langue à maitriser. Divisé en cinq parties, il propose de nouveaux textes littéraires percutants de même que des exercices gradués, plus nombreux et plus variés, accompagnés de pistes théoriques pour aider les élèves à mieux réussir. Chaque partie ouvre avec les rubriques «Parcours» et «Objectifs» qui donnent à l’élève une vue d’ensemble des apprentissages proposés. Quant à la rubrique «Que sais-je ?», elle lui permet de vérifier ses connaissances et de mieux saisir la pertinence des exercices. De plus, chaque partie se termine par une section «Synthèse» dans laquelle l’élève aura, entre autres, à corriger des textes d’élèves fictifs. En travaillant avec cette nouvelle édition du cahier d’exercices de la Boite à outils, l’élève pourra acquérir une plus grande confiance en sa capacité d’apprentissage et rédiger des textes dont il ou elle pourra apprécier la qualité... et la beauté!

Détails

Dans Bajazet, Racine plonge ses personnages dans un huis clos duquel nul ne peut espérer sortir indemne. Le lecteur y découvrira les dédales mystérieux du sérail et de ses intrigues : Roxane, la sultane, fomente un coup d'État orchestré par le vizir Acomat. En réalité, elle veut mettre sur le trône l'élu de son cœur, Bajazet, le frère du sultan, son époux. Mais Bajazet en aime une autre, et doit taire cet amour... L'approche proposée ici aide l'élève à apprécier la poésie de la langue racinienne et cherche à lui faire comprendre le poids des mots. C'est que, dans Bajazet, la parole comporte certains risques... Elle peut même tuer.

Détails