On ne badine pas avec l'amour (Alfred de Musset)

  • Auteur(s) : Suzie Bellavance
  • Pages : 160
  • ISBN : 978-2-89593-873-6
  • ISBN10 : 2-89593-873-3
Format Prix Quantité
Livre 12,95 $


On ne badine pas avec l’amour. C’est dit comme un proverbe, une sentence même. Depuis 1834, ces mots de Musset évoquent le jeu de l’amour qui tourne au drame.

Voici une comédie bien moins légère qu’il n’y paraît! Une magistrale leçon, puisée dans l’expérience de l’auteur et dans celle de la génération romantique, la sienne. Ceux qui ont un jour pensé que l’amour n’est que jeu seront détrompés. On ne joue pas avec les sentiments! Camille et Perdican ont voulu «badiner» : leur orgueil les a rendus aveugles à eux-mêmes et aux autres. Que devient l’amour qui a perdu l’occasion d’aimer vraiment ?

On ne badine pas avec l’amour témoigne de la complexité de l’âme humaine. Grâce à un de ses plus fins observateurs : Alfred de Musset.



  • Suggestions

Les Contemplations seront ma grande pyramide, déclarait Victor Hugo. L’histoire lui a donné raison. Dans cette poésie limpide et forte se trouve l’essentiel de la parole hugolienne: dire l’amour, la souffrance, dire la beauté des oiseaux et du monde, dire le cri de l’homme devant l’injustice et la mort. Au cœur de toute expérience humaine ! Reproduits intégralement, L’Âme en fleur et Pauca meæ, Livres II et IV des Contemplations, montrent à quel point la poésie de Hugo peut être actuelle. En accompagnement, l’approche proposée à l’élève permet de toucher le cœur du texte.

Détails

Dès sa parution en 1904, Marie Calumet s'imposa comme un roman comique. S'inspirant d'une chanson folklorique grivoise, Rodolphe Girard situe son roman dans le quotidien d'un presbytère campagnard québécois de 1860. Son héroïne, la servante d'un curé débonnaire, se révèle à la fois efficace et excentrique. Le lecteur d'aujourd'hui s'amusera de la langue paysanne et des mésaventures du timide Narcisse et de son rival, le bedeau Zéphirin, tous deux amoureux de l'héroïne. De même, la paresseuse et séduisante Suzon ou le curé de la paroisse voisine le surprendront par leur morale peu orthodoxe. Cette édition, basée sur celle de 1946, met l'accent sur la langue du XIXe siècle et sur les réalités campagnardes d'un Québec traditionnel immuable qui côtoient celles d'un Montréal en pleine ébullition. Le lecteur comprendra mieux ainsi l'originalité du roman et ce qui le rendit scandaleux aux yeux de l'Église qui le censura.

Détails

Quand, à 21 ans, en 1875, Arthur Rimbaud renonce à la littérature pour une vie aventureuse, il a déjà terminé une œuvre qui marquera de façon indélébile l'histoire littéraire. Qui est ce génie précoce ? Un adolescent prodigieusement doué, un poète révolutionnaire qui crée, entre 15 et 20 ans, une œuvre unique, reconnue comme le fondement même de la modernité. Il s'imposait donc de présenter sa poésie aux cégépiens québécois à travers un choix de textes extraits de Cahier de Douai, Poésies, Vers nouveaux, Une Saison en enfer et Illuminations. Nous proposons ici une démarche analytique active et progressive qui initiera l'élève à la découverte et à la compréhension de l'univers rimbaldien.

Détails

Conflits de générations, impuissance et désespoir de jeunes amoureux incompris, sentiments de révolte face à un père obsédé par l'argent : voici quelques enjeux de L'Avare. Molière a bâti ici une comédie dans laquelle s'illustrent différents « caractères » : l'ingénue (Mariane), le fils prodigue (Cléante), l'honnête homme (Anselme), le valet rusé et indispensable (La Flèche), l'entremetteuse (Frosine), l'homme à tout faire (Maître Jacques), etc. Toutefois, c'est le personnage d'Harpagon — vieillard acariâtre, rétrograde, égoïste, méchant — qui domine la pièce : son avarice, poussée jusqu'au délire, empoisonne les relations humaines et contamine ses proches en les poussant à mettre au jour des aspects peu sympathiques de leur personnalité. Et le talent de Molière fera de toute cette noirceur une comédie drôle et enlevée où les bons triompheront du méchant !

Détails