L'Ingénu (Voltaire)

Format Prix Quantité
Livre 13,95 $


L’Ingénu, un Huron du Lac Ontario, débarque en Basse-Bretagne en 1689. Son nom résume sa nature : il est libre et pur. Son intelligence claire, exempte de faussetés religieuses, lui permet d’affronter les idées reçues et les a priori d’une société ancrée dans ses certitudes et règles de conduite, tant à Saint-Malo qu’à Versailles et Paris. Converti par amour, emprisonné par loyauté, il se lie d’amitié avec un vieux janséniste qui assurera son éducation intellectuelle.

Qui est-il, ce bon sauvage venu d’Amérique ? Dans quel monde est-il tombé ? L’Ingénu aspire à la connaissance dans une société qui ne lui fait pas de place et qui, sous le pouvoir des Jésuites, dirige et manipule les consciences. En réalité, Voltaire parle du temps de Louis XIV pour mieux raconter son propre siècle. Avec L’Ingénu, le philosophe lance une arme de destruction contre les préjugés religieux de tout temps.

   


  • Suggestions

On ne badine pas avec l’amour. C’est dit comme un proverbe, une sentence même. Depuis 1834, ces mots de Musset évoquent le jeu de l’amour qui tourne au drame. Voici une comédie bien moins légère qu’il n’y paraît! Une magistrale leçon, puisée dans l’expérience de l’auteur et dans celle de la génération romantique, la sienne. Ceux qui ont un jour pensé que l’amour n’est que jeu seront détrompés. On ne joue pas avec les sentiments! Camille et Perdican ont voulu «badiner» : leur orgueil les a rendus aveugles à eux-mêmes et aux autres. Que devient l’amour qui a perdu l’occasion d’aimer vraiment ? On ne badine pas avec l’amour témoigne de la complexité de l’âme humaine. Grâce à un de ses plus fins observateurs : Alfred de Musset.

Détails

Principalement destiné aux élèves qui accèdent au cégep, L'analyse littéraire – Un art de lire et d'écrire porte sur la première des trois compétences au programme de français du cours collégial. Ce manuel pratique entend préparer ces élèves à l'exercice de base qu'est l'analyse littéraire. Il leur fournit les outils indispensables à la lecture de tout texte littéraire : figures de style, procédés linguistiques et stylistiques reliés au vocabulaire et à la phrase. Il présente les traits propres aux trois genres littéraires suivants : récit, théâtre et poésie. Il propose également, en l'illustrant, un parcours méthodique qui mène de l'observation du texte à la construction du plan de l'analyse et à la rédaction de celle-ci, abordant les techniques de l'expression écrite : plan, paragraphe, mode d'insertion des citations, structure de l'introduction, du développement, de la conclusion. Par souci pédagogique, ce manuel privilégie une démarche inductive, invitant les élèves à découvrir les notions abordées par l'observation d'exemples. Tout comme dans les nombreux exercices qui le jalonnent, ces exemples sont puisés dans des œuvres littéraires québécoises et françaises. Des analyses littéraires rédigées illustrent la méthode proposée, méthode qui fait émerger le sens du texte de la description de sa forme.

Détails

Est-ce un cauchemar ou la réalité qui nous rattrape ? Le lecteur de ce recueil de récits fantastiques se posera la question devant la succession foudroyante des événements racontés, car c'est dans le récit bref, véritable travail d'orfèvre, que la nouvelle fantastique frappe le plus fort. Cette anthologie rassemble plusieurs auteurs français de la deuxième moitié du XIXe siècle, tantôt connus du public d'aujourd'hui (Maupassant, Verne, Zola), tantôt moins connus (Asselineau, Gautier, Schwob, Villiers de l'Isle-Adam). Tous sont passés maîtres dans l'art de fouiller les tréfonds de l'âme humaine, habiles qu'ils sont à faire perdre la raison, l'instant d'une lecture. Gageons que vous serez pris au piège de leurs mots…

Détails

Heureux hasard, pour nous Québécois, que Louis Hémon ait choisi le Lac-Saint-Jean pour écrire son roman, Maria Chapdelaine. Habité par la nostalgie de la vie primitive, il cherchait un lieu encore sauvage, loin des villes, et des gens simples, près de la nature. Nul doute que Louis Hémon, l’aventurier, mais aussi le fin observateur de la réalité québécoise, nous a donné l’un des plus importants romans de notre littérature. Traduit dans plusieurs langues, souvent et richement illustré, porté à l’écran à plusieurs reprises, modelé en bandes dessinées, livré en chansons et découpé en pièces de théâtre, son récit est devenu un mythe. Drôle de carrière pour ce roman québécois, écrit par un Français, qui a fixé à jamais l’image du Québec dans le reste du monde. Il importait que le collégien soit invité à découvrir la qualité littéraire de cette œuvre, influencée par le réalisme et le symbolisme alors dominants.

Détails