Maria Chapdelaine (Louis Hémon)

Format Prix Quantité
Livre 17,95 $


Heureux hasard, pour nous Québécois, que Louis Hémon ait choisi le Lac-Saint-Jean pour écrire son roman, Maria Chapdelaine. Habité par la nostalgie de la vie primitive, il cherchait un lieu encore sauvage, loin des villes, et des gens simples, près de la nature. Nul doute que Louis Hémon, l’aventurier, mais aussi le fin observateur de la réalité québécoise, nous a donné l’un des plus importants romans de notre littérature.

Traduit dans plusieurs langues, souvent et richement illustré, porté à l’écran à plusieurs reprises, modelé en bandes dessinées, livré en chansons et découpé en pièces de théâtre, son récit est devenu un mythe.

Drôle de carrière pour ce roman québécois, écrit par un Français, qui a fixé à jamais l’image du Québec dans le reste du monde. Il importait que le collégien soit invité à découvrir la qualité littéraire de cette œuvre, influencée par le réalisme et le symbolisme alors dominants.



  • Suggestions

Lorsqu’en 1850 naît Maupassant, Flaubert a 29 ans. Quarante ans plus tard, ces deux Normands, unis par des liens familiaux, seront considérés comme les deux plus grands maîtres réalistes de leur époque. Flaubert et Maupassant sont des spectateurs attentifs des moeurs de leur temps : pour le premier, cette observation passe par une écriture précise et ciselée, pour le second, par une phrase souple et incisive. Voici deux des plus célèbres récits réalistes : Un coeur simple de Flaubert, dont le narrateur, apparemment impassible, raconte l’histoire d’une humble servante, et Histoire d’une fille de ferme de Maupassant, d’une rare finesse psychologique.

Détails

L’École des femmes est à inscrire dans la lignée des pièces de théâtre qui font date, au même titre que Le Cid de Corneille ou Hernani d’Hugo : profondément novatrice, la pièce bouleverse les habitudes et s’impose comme la première grande comédie du théâtre français. Mais ce qui lui vaut son succès aujourd’hui, ce n’est pas tant sa forme que ses thèmes intemporels. L’éveil d’Agnès à l’amour et à la vie, pourrait-on dire, les droits des femmes, l’échec de l’autorité aveugle, etc. permettent au spectateur — et au lecteur — contemporain de s’identifier aux personnages à la fois tragiques et comiques, et d’apprécier leur complexité.

Détails

Exercices interactifs en ligne pour les édudiants Pour obtenir votre nom d'usager et votre mot de passe, il suffit de communiquer avec votre représentant. __________________________________________________ Pause-café est une méthode destinée à un public d’adultes et de jeunes adultes d’un niveau débutant ou faux débutant en français langue seconde ou langue étrangère. Dans le milieu universitaire, la méthode couvre deux années d’enseignement. En formation continue ou en cours intensif, le parcours correspond à un an d’apprentissage. Les modules 1 et 2 de l’ouvrage correspondent à un niveau élémentaire, et les modules 3 et 4, à un niveau intermédiaire. Pause-café propose des textes à thèmes qui décrivent des situations dans lesquelles l’apprenant est susceptible de se trouver : il s’agit de lui donner envie de s’exprimer. De plus, cette méthode l’invite à découvrir la culture des pays francophones. Pause-café comprend : • un manuel – intégrant les points de grammaire – avec deux CD audio ; • un cahier d’exercices – incluant les corrigés – avec un CD audio ; • du matériel complémentaire pour le professeur sur Internet ; • des exercices interactifs pour les apprenants sur Internet.

Détails

On ne badine pas avec l’amour. C’est dit comme un proverbe, une sentence même. Depuis 1834, ces mots de Musset évoquent le jeu de l’amour qui tourne au drame. Voici une comédie bien moins légère qu’il n’y paraît! Une magistrale leçon, puisée dans l’expérience de l’auteur et dans celle de la génération romantique, la sienne. Ceux qui ont un jour pensé que l’amour n’est que jeu seront détrompés. On ne joue pas avec les sentiments! Camille et Perdican ont voulu «badiner» : leur orgueil les a rendus aveugles à eux-mêmes et aux autres. Que devient l’amour qui a perdu l’occasion d’aimer vraiment ? On ne badine pas avec l’amour témoigne de la complexité de l’âme humaine. Grâce à un de ses plus fins observateurs : Alfred de Musset.

Détails