On ne badine pas avec l'amour (Alfred de Musset)

  • Auteur(s) : Suzie Bellavance
  • Pages : 160
  • ISBN : 978-2-89593-873-6
  • ISBN10 : 2-89593-873-3
Format Prix Quantité
Livre 15,95 $


On ne badine pas avec l’amour. C’est dit comme un proverbe, une sentence même. Depuis 1834, ces mots de Musset évoquent le jeu de l’amour qui tourne au drame.

Voici une comédie bien moins légère qu’il n’y paraît! Une magistrale leçon, puisée dans l’expérience de l’auteur et dans celle de la génération romantique, la sienne. Ceux qui ont un jour pensé que l’amour n’est que jeu seront détrompés. On ne joue pas avec les sentiments! Camille et Perdican ont voulu «badiner» : leur orgueil les a rendus aveugles à eux-mêmes et aux autres. Que devient l’amour qui a perdu l’occasion d’aimer vraiment ?

On ne badine pas avec l’amour témoigne de la complexité de l’âme humaine. Grâce à un de ses plus fins observateurs : Alfred de Musset.



  • Suggestions

L’ouvrage propose une lecture guidée de récits littéraires reconnus pour leur qualité, variés quant au style, aux thèmes, à la structure, de plusieurs pays et d’époques différentes. Des questions sur les composantes narratives, la langue et le style accompagnent chaque nouvelle.

Détails

Conflits de générations, impuissance et désespoir de jeunes amoureux incompris, sentiments de révolte face à un père obsédé par l'argent : voici quelques enjeux de L'Avare. Molière a bâti ici une comédie dans laquelle s'illustrent différents « caractères » : l'ingénue (Mariane), le fils prodigue (Cléante), l'honnête homme (Anselme), le valet rusé et indispensable (La Flèche), l'entremetteuse (Frosine), l'homme à tout faire (Maître Jacques), etc. Toutefois, c'est le personnage d'Harpagon — vieillard acariâtre, rétrograde, égoïste, méchant — qui domine la pièce : son avarice, poussée jusqu'au délire, empoisonne les relations humaines et contamine ses proches en les poussant à mettre au jour des aspects peu sympathiques de leur personnalité. Et le talent de Molière fera de toute cette noirceur une comédie drôle et enlevée où les bons triompheront du méchant !

Détails

Cette anthologie propose des textes courts, regroupés sous trois appellations. D’abord, des récits qui valorisent la vie rurale et restent fidèles aux valeurs traditionnelles de la société. Suivent des textes qui dévoilent un aspect moins connu : des portraits de femmes qui, sans contester ouvertement l’idéologie de conservation, présentent une vision plus nuancée de leur vie d’autrefois. La troisième partie rassemble des écrits qui contestent l’idéologie de conservation, qui s’effrite lentement à partir du début du xxe siècle. Notre littérature passe à la fois par ces thèmes forts et par l’affirmation d’une langue en quête d’authenticité.

Détails