Fables choisies (Jean de La Fontaine)

Format Prix Quantité
Livre 17,95 $


Voici cinquante fables de Jean de La Fontaine, illustrant la variété thématique et formelle de l'œuvre ; des fables connues, méconnues et moins connues, sur des sujets comme l'argent, la ruse, les apparences, le désir de plaire, la suffisance, mais aussi l'amitié, la naïveté, la liberté, l'évasion, le goût de vivre. Leçons de lucidité, de rêve et de vie.



  • Suggestions

Pourquoi une version Trousse de survie de la Boite à outils — et à qui est-elle destinée ? Ce nouvel ouvrage s’adresse à tous les étudiants des cours de littérature du niveau collégial qui cherchent à la fois un manuel de grammaire facile et rapide à consulter afin de mieux réussir leur analyse sur le plan de la langue, et un outil efficace pour réaliser leurs autocorrections, exercice maintenant imposé par le Ministère. Un chapitre entier de la Trousse de survie en grammaire est d’ailleurs consacré à la révision et à la correction de texte. Outre ce chapitre, un autre se penche exclusivement sur la citation, talon d’Achille de nombreux étudiants. Soulignons, par ailleurs, que chaque chapitre du manuel met en relief les écueils à éviter lors de la rédaction et comporte, en guise de conclusion, un exemple de texte d’abord annoté par le professeur, puis corrigé par l’étudiant. La Trousse de survie en grammaire saura répondre, croyons-nous, aux besoins actuels des cours de littérature grâce à ses explications concises faisant appel, comme toujours, à la compréhension du lecteur et de la lectrice, aux exemples et contre-exemples nombreux et éclairants, et aux modèles d’autocorrection présentés. Cet ouvrage se veut, pour tout dire, un compagnon d’apprentissage fidèle de tous les étudiants du collégial!   *Veuillez noter que le livre numérique de cet ouvrage n'est plus en vente.

Détails

Le cahier d’exercices de Boite à outils. Trousse de survie en grammaire est destiné à tous les étudiants désireux de mieux maitriser la langue sur les plans de la syntaxe, de la ponctuation, des accords, de la cohérence textuelle et de la citation.   Divisé en six parties, l’ouvrage propose des textes littéraires percutants, de même que des exercices gradués, accompagnés de pistes théoriques et d’un exemple de réponse afin d’aider les étudiants à mieux réussir. En outre, chaque partie se termine par un exercice synthèse qui les invite à corriger les textes de deux rédacteurs fictifs. Enfin, le corrigé de tous les exercices est disponible sur Modulo en ligne.   En travaillant avec le présent cahier d’exercices, les étudiants pourront acquérir une plus grande confiance en leur capacité d’apprentissage et rédiger des textes dont ils pourront apprécier la qualité… et la beauté!

Détails

On ne badine pas avec l’amour. C’est dit comme un proverbe, une sentence même. Depuis 1834, ces mots de Musset évoquent le jeu de l’amour qui tourne au drame. Voici une comédie bien moins légère qu’il n’y paraît! Une magistrale leçon, puisée dans l’expérience de l’auteur et dans celle de la génération romantique, la sienne. Ceux qui ont un jour pensé que l’amour n’est que jeu seront détrompés. On ne joue pas avec les sentiments! Camille et Perdican ont voulu «badiner» : leur orgueil les a rendus aveugles à eux-mêmes et aux autres. Que devient l’amour qui a perdu l’occasion d’aimer vraiment ? On ne badine pas avec l’amour témoigne de la complexité de l’âme humaine. Grâce à un de ses plus fins observateurs : Alfred de Musset.

Détails

L’Ingénu, un Huron du Lac Ontario, débarque en Basse-Bretagne en 1689. Son nom résume sa nature : il est libre et pur. Son intelligence claire, exempte de faussetés religieuses, lui permet d’affronter les idées reçues et les a priori d’une société ancrée dans ses certitudes et règles de conduite, tant à Saint-Malo qu’à Versailles et Paris. Converti par amour, emprisonné par loyauté, il se lie d’amitié avec un vieux janséniste qui assurera son éducation intellectuelle. Qui est-il, ce bon sauvage venu d’Amérique ? Dans quel monde est-il tombé ? L’Ingénu aspire à la connaissance dans une société qui ne lui fait pas de place et qui, sous le pouvoir des Jésuites, dirige et manipule les consciences. En réalité, Voltaire parle du temps de Louis XIV pour mieux raconter son propre siècle. Avec L’Ingénu, le philosophe lance une arme de destruction contre les préjugés religieux de tout temps.    

Détails